AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
BIENVENUE Invité et merci de ta présence sur le forum !

Meilleurs posteurs
makguylio
 
mimi60
 
amipolyne
 
Nat
 
lavande
 
lalie
 
linette
 
Nenette
 
cricri
 
charlaine
 
Sondage
Un tchat, quel sujet vous intéresserait?
Les animaux
4%
 4% [ 1 ]
La famille
7%
 7% [ 2 ]
Les films, programmes télé, etc...
4%
 4% [ 1 ]
autres mais un sujet précis
0%
 0% [ 0 ]
Général (discuter un peu de tout)
71%
 71% [ 20 ]
Aucun le tchat ne m intéresse pas
14%
 14% [ 4 ]
Total des votes : 28
Statistiques
Nous avons 14 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Sam77

Nos membres ont posté un total de 85817 messages dans 3094 sujets
MÉTÉO

Partagez|

ENVIRONNEMENT - Gaz de schiste : des nappes phréatiques polluées jusqu’à 1 km des puits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: ENVIRONNEMENT - Gaz de schiste : des nappes phréatiques polluées jusqu’à 1 km des puits Lun 1 Juil 2013 - 7:25

L’exploitation des gaz de schiste peut occasionner des pollutions dans des nappes phréatiques, jusqu’à un kilomètre des sites de forage pour être précis. Voici l’une des conclusions d’une nouvelle étude menée aux États-Unis. Cependant, la fracturation hydraulique n'est pas pour autant mise en cause.


Aux États-Unis, certaines exploitations de gaz de schiste (en haut de l'image) sont situées à proximité de fermes et d'habitations, polluant au passage leurs puits d'eau potable, du moins dans les cas répertoriés par Robert Jackson.

Les gaz de schiste ont leurs partisans, mais aussi leurs opposants. Il est vrai que leur exploitation apporte des avantages économiques, comme en témoigne la situation actuelle aux États-Unis. Cependant, de nombreuses questions restent en suspens concernant l’impact réel qu’a leur extraction sur l’environnement, notamment car elle nécessite des fracturations hydrauliques. Pour rappel, il s’agit de forer un puits vertical jusqu’à 2.000 à 3.000 m de profondeur, puis de poursuivre le forage horizontalement, avant d’injecter un liquide sous pression pour fissurer la roche. Cette dernière opération libère alors le gaz emprisonné dans l’argile. 

Aux États-Unis, plusieurs cas de pollution de nappes phréatiques ont été décelés à proximité de certains puits d’extraction, tout comme des problèmes sismiques liés à l’enfouissement des eaux usées. Cependant, peu d’associations certaines ont été établies, ou alors les contaminations ont été attribuées à des événements accidentels exceptionnels. Dans ce contexte, une nouvelle étude publiée dans la revue Pnas par Robert Jackson prend toute son importance.

Selon ce professeur de l’université de Duke (États-Unis) et ses collaborateurs, l’exploitation des gaz de schiste cause bien de réels soucis de pollution de l’eau. De fortes concentrations de méthane (CH4), éthane (C2H6) et propane (C3H8) ont été décelées dans des nappes phréatiques, jusqu’à un kilomètre de certains puits exploitant ces hydrocarbures non-conventionnels de la formation de Marcellus (Pennsylvanie).

Selon la signature isotopique : c’est bien du gaz de schiste.

Durant l’étude, de l’eau potable a été prélevée dans 141 puits domestiques situés à proximité d’exploitations d’extraction. Près de 115 échantillons contenaient du méthane, dont des analyses isotopiques (δ13C-CH4 et δ2H-CH4) ont précisé la provenance : les réserves gazières profondes. Inutile donc d’imputer cette pollution à la nature du sous-sol, ou à des bactéries méthanogènes. Pour être précis, les prélèvements réalisés à moins d’un kilomètre d’un forage contenaient en moyenne 6 fois plus de méthane et 25 fois plus d'éthane qu’au-delà de cette limite ! 


Aux États-Unis, près de 20.000 puits d'exploitation de gaz de schiste devraient voir le jour chaque année jusqu'en 2035 (selon un article paru en juillet 2012 dans Environmental Health). Cependant, jusqu'à dix puits pourraient être creusés par plateforme afin de réduire l'impact sur le territoire.

Une vingtaine d’échantillons ont affiché une concentration en CH4 avoisinant 10 mg/l, ce qui correspond au seuil de préoccupation des autorités américaines. Dans 12 autres cas, la teneur en méthane dans l’eau a dépassé 28 mg/l (le maximum étant de 70 mg/l), soit le seuil d’action immédiate. Par ailleurs, le propane a été détecté dans dix puits.

La fracturation hydraulique probablement hors de cause.

Un point important doit être souligné à ce stade : aucun lien n’a été établi entre la technique de la fracturation hydraulique et les contaminations. En effet, elles peuvent également avoir été occasionnées par de mauvaises pratiques de forage ou des défauts dans les installations d'extraction (manque d’étanchéité d'un puits, etc.). C’est d’ailleurs ce que suggère un autre résultat de l’étude, puisqu’une corrélation unit les niveaux de contamination à l’âge des puits situés à proximité des sites de prélèvement : plus ils sont vieux et plus l’eau est polluée.

Deux raisons peuvent expliquer cette tendance. Premièrement, les puits d’extraction pourraient perdre en étanchéité au cours du temps, ce qui laisse présager de sérieux problèmes pour l’avenir. Deuxièmement, les puits récents pourraient être mieux conçus et plus résistants que les plus anciens. Seules des études complémentaires pourront valider l’une ou l’autre de ces hypothèses.
Revenir en haut Aller en bas
amipolyne
avatar
Modératrice
Modératrice


Féminin Sagittaire Cochon
Messages : 13034
Date de naissance : 25/11/1959
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 57
Localisation : vendee
Emploi/loisirs : asmat aime le vélo le bricolage manuel
Humeur : positive

MessageSujet: Re: ENVIRONNEMENT - Gaz de schiste : des nappes phréatiques polluées jusqu’à 1 km des puits Lun 1 Juil 2013 - 9:30

je pense qu'il y a des possibilités de se créer de l'énergie, saine et sans polluer, ni casser le cadre de vie…
j'avais vu sur France 3, un artisan qui avait inventé un moyen de se créer sa propre énergie.
il croulait sous les commandes, mais ne pouvait en satisfaire aucune à cause des décrets de loi (souvent voulu par les lobbies industriels) qui lui empêchait sa commercialisation

_________________
JE VOUS SOUHAITE DE BONS MOMENTS SUR LE FORUM


:BIZ:
Revenir en haut Aller en bas

ENVIRONNEMENT - Gaz de schiste : des nappes phréatiques polluées jusqu’à 1 km des puits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Causette :: ON CAUSE DE LA VIE COURANTE :: COIN DIVERS-
Sauter vers: