AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
BIENVENUE Invité et merci de ta présence sur le forum !

Meilleurs posteurs
makguylio
 
mimi60
 
amipolyne
 
Nat
 
lavande
 
lalie
 
linette
 
Vanille
 
Nenette
 
cricri
 
Sondage
Un tchat, quel sujet vous intéresserait?
Les animaux
4%
 4% [ 1 ]
La famille
7%
 7% [ 2 ]
Les films, programmes télé, etc...
4%
 4% [ 1 ]
autres mais un sujet précis
0%
 0% [ 0 ]
Général (discuter un peu de tout)
71%
 71% [ 20 ]
Aucun le tchat ne m intéresse pas
14%
 14% [ 4 ]
Total des votes : 28
Statistiques
Nous avons 15 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Vanille

Nos membres ont posté un total de 86525 messages dans 3109 sujets
MÉTÉO

Partagez|

ZOOLOGIE - Plus de 10.000 morses rassemblés sur une petite île au large de l'Alaska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: ZOOLOGIE - Plus de 10.000 morses rassemblés sur une petite île au large de l'Alaska Jeu 3 Oct 2013 - 14:58

Selon les estimations, depuis maintenant deux semaines, environ 10.000 morses ont élu domicile sur la côte nord-ouest de l'Alaska. La raison ? Ils n'ont pas réussi à trouver la banquise dans l'Océan Arctique.

C'est un rassemblement impressionnant qui se déroule en ce moment-même sur les côtes de l'Alaska. Depuis plus de deux semaines, des milliers de morses stationnent sur une mince île isolée dans la Mer de Chukchi, à plus de 480 km de Barrow et 1.120 km d'Anchorage. Selon les scientifiques du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), ils seraient plus de 10.000 à se reposer en attendant la formation de la banquise pour l'hiver.

Le changement climatique en cause ?

D'après les chercheurs, la cause principale de cette "cité des morses" qui grandit lentement mais sûrement serait la fonte de la banquise provoquée par le réchauffement des températures. Avec la hausse du mercure durant l'été, la banquise se réduit et n'est accessible que très au nord.

Traditionnellement, les morses du Pacifique passent l'hiver dans la mer du Béring. Les femelles peuvent ainsi donner naissance à leur petit sur la banquise et utiliser la glace comme des plateformes de chasse pour récupérer escargots, vers et palourdes. Les femelles et les petits avaient ensuite l'habitude de fréquenter les eaux, peu profondes, autour de la banquise.

Mais aujourd'hui, la banquise s'est déplacé bien au-delà des eaux continentales dans l'Océan Arctique, où la profondeur des eaux va jusqu'à 10.000 pieds, voire plus. Les morses ne sont donc plus capables d'aller chercher leur nourriture au fond de l'eau.

Un phénomène déjà survenu.

Cette année, les morses ont été aperçus pour la première fois le 12 septembre. Et ils étaient déjà entre 1.500 et 4.000 sur cette petite lande de terre. Au 22 septembre, leur nombre était estimé entre 5.500 et 8.000. Plus de 10.000 spécimens ont été recensés le 27 septembre.

Imaginez donc une petite bande de terre à moitié glacée pratiquement recouverte de morses. À noter que ces derniers ne sont pas des petits animaux puisque certains peuvent peser plus de 1.600 kg. L'endroit n'est alors plus très calme.

Bien qu'impressionnant, un rassemblement de morses de cette taille n'est pas une première. En 2011, un colonie de plus de 30.000 morses avait été observée sur une plage de 900 mètres au Nord de l'Alaska (vidéo ci-dessus). Néanmoins, selon les scientifiques, ce phénomène est assez récent. Les premiers regroupements ont été aperçus en 2007, puis de nouveau en 2009 et en 2011.

Protéger les animaux.

Le Fish and Wildlife Service américain, responsable de la gestion des morses, s'est immédiatement mobilisé pour éviter que les animaux ne se chargent entre eux. Un problème qui pourrait se produire sur un espace si réduit. L'agence s'évertue également à maintenir les avions et les gens à distance du groupe.

En effet, de nombreux petits sont nés et se sont les plus vulnérables. Ils risquent de se faire écraser par les adultes si les morses sont effrayés par un ours polaire, un visiteur ou un avion volant à basse altitude. En 2009, c'était plus de 130 carcasses de jeunes qui avaient été retrouvées après un mouvement de foule parmi les morses.

"Nous avons photographié tous ces morses, mais nous avons également repéré une augmentation du nombre de baleines boréales, notamment des petits, dans la mer du Beaufort par rapport à 2012. Le nombre de petits baleineaux gris a également augmenté dans la mer de Chukchi au cours des dernières années", ajoute Megan Ferguson, scientifique spécialisée dans les mammifères marins pour la NOAA.
Revenir en haut Aller en bas

ZOOLOGIE - Plus de 10.000 morses rassemblés sur une petite île au large de l'Alaska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Causette :: ON CAUSE DE LA VIE COURANTE :: COIN DIVERS-
Sauter vers: