AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
BIENVENUE Invité et merci de ta présence sur le forum !

Meilleurs posteurs
makguylio
 
mimi60
 
amipolyne
 
Nat
 
lavande
 
lalie
 
linette
 
Vanille
 
Nenette
 
cricri
 
Sondage
Un tchat, quel sujet vous intéresserait?
Les animaux
4%
 4% [ 1 ]
La famille
7%
 7% [ 2 ]
Les films, programmes télé, etc...
4%
 4% [ 1 ]
autres mais un sujet précis
0%
 0% [ 0 ]
Général (discuter un peu de tout)
71%
 71% [ 20 ]
Aucun le tchat ne m intéresse pas
14%
 14% [ 4 ]
Total des votes : 28
Statistiques
Nous avons 15 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Vanille

Nos membres ont posté un total de 86525 messages dans 3109 sujets
MÉTÉO

Partagez|

ASTRONOMIE - Le pic d'activité de 2013 est le plus faible depuis 100 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: ASTRONOMIE - Le pic d'activité de 2013 est le plus faible depuis 100 ans Jeu 18 Juil 2013 - 18:49

Selon les scientifiques de la NASA, le pic d'activité que connait cette année le Soleil est le plus faible de ces 100 dernières années. Et le prochain cycle solaire pourrait être encore plus calme.

Ces derniers mois, notre Soleil a fait pas mal parler de lui : tache solaire grandissante, éruption impressionnante, ou encore trou coronal préoccupant. L'astre est apparu tout sauf calme, et pour cause, c'est cette année, en 2013, qu'il atteint le pic de son cycle d'activité actuel. Il s'agit du 24e cycle du Soleil et celui-ci a démarré en 2008.

Les cycles solaires durent environ 11 ans et se caractérisent par une hausse importante puis une baisse du nombre de taches qui apparaissent à sa surface. Les taches solaires sont des régions marquées par une température inférieure à celle de leur environnement et par une intense activité magnétique. Elles peuvent être de taille variable et s'étendre peu à peu. Mais elles peuvent surtout générer des éruptions solaires et des éjections de masse coronale (CME). Autrement dit, un flot de particules projetées à grande vitesse qui va voyager dans l'espace.

Lorsque le cycle solaire atteint son maximum, le nombre de taches est également maximale. C'est pourquoi le Soleil a connu ces derniers mois plusieurs éruptions particulièrement puissantes. Toutefois, si ces dernières en ont inquiété plusieurs, notre Soleil serait bien plus calme que ce qu'on imagine. Le pic de ce 24e cycle serait même l'un des plus faibles de ces 100 dernières années.

Moins de taches solaires.

C'est ce qu'ont expliqué lors d'une conférence plusieurs spécialistes, parmi lesquels David Hathaway, du Marschall Space Flight Center de la NASA basé en Alabama. Le maximum de 2013 "est le plus petit maximum que nous ayons vu durant l'ère spatiale", a confirmé le scientifique. Cette année, il y aurait ainsi eu bien moins de taches solaires que durant le maximum du précédent, le 23e qui a eu lieu en 2001, ou celui d'avant, le 22e en 1990.

Giuliana de Toma, scientifique au High Altitude Observatory dans le Colorado, a souligné que les taches solaires qui se produisent durant un maximum calme brillent autant et couvrent autant de surface que celles observées lors d'un pic plus mouvementé. "Nous en avons juste moins et c'est normal", a t-il expliqué cité par LiveScience. "C'est pourquoi les cycles faibles sont faibles". Mais la chose est loin de décevoir les scientifiques.

"Vous pouvez penser qu'avoir un petit cycle est décevant pour nous mais c'est plutôt le contraire", a souligné Hathaway. En effet, ce maximum plus calme permet aux chercheurs de tester leurs connaissances sur comment le Soleil fonctionne et d'affuter leurs prédictions concernant les prochains cycles solaires.

Une puissance cyclique prévisible ?

Comme l'a expliqué le scientifique, les flux nord-sud déplacent les éléments magnétiques des taches vers les pôles solaires, alimentant ainsi les champs magnétiques polaires, jusqu'à ce qu'ils s'inversent éventuellement autour du pic maximal. En effet, outre son cycle d'activité, le Soleil montre aussi des cycles magnétiques d'une durée moyenne de 22 ans, délimités par une inversion des polarités du champ magnétique.

Or, les chercheurs ont constaté que la force des champs magnétiques polaires quand un nouveau cycle commence influence la puissance du cycle. Par exemple, les faibles champs polaires observés en 2008 ont conduit au cycle faible actuel, tandis que les champs polaires forts constatés en 1986 ont favorisé un puissant cycle 22. Et d'après les spécialistes, la tendance ne semble pas être au changement puisque le cycle 25 pourrait être encore plus calme que le précédent.

"Nous observons actuellement des champs suggérant que le prochain cycle solaire sera encore plus faible que celui d'aujourd'hui", a confirmé Hathaway. Néanmoins, on ignore encore la raison exacte de cette variabilité qui se manifeste depuis des décennies : au début des XIXe et XXe siècles, les cycles solaires avaient également été faibles.
Revenir en haut Aller en bas
amipolyne
avatar
Modératrice
Modératrice


Féminin Sagittaire Cochon
Messages : 13078
Date de naissance : 25/11/1959
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 57
Localisation : vendee
Emploi/loisirs : asmat aime le vélo le bricolage manuel
Humeur : positive

MessageSujet: Re: ASTRONOMIE - Le pic d'activité de 2013 est le plus faible depuis 100 ans Jeu 18 Juil 2013 - 20:43


_________________
JE VOUS SOUHAITE DE BONS MOMENTS SUR LE FORUM


:BIZ:
Revenir en haut Aller en bas

ASTRONOMIE - Le pic d'activité de 2013 est le plus faible depuis 100 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Causette :: ON CAUSE DE LA VIE COURANTE :: COIN DIVERS-
Sauter vers: